Messages+

Jeux en Société

Soirée du 29 juin 2018

Pour laisser une note et un commentaire sur une partie à laquelle vous avez participé, cliquez sur le bouton "Ajouter un joueur" correspondant.
Pour modifier ou supprimer une note, un commentaire ou une durée, placez votre curseur sur l'élément correspondant et cliquez sur pour éditer ou pour supprimer.

Joueurs présents (8) :

Antoine, Gabriel, Marine, Nicolas F., Jean, Lucie, Raphaël, Vincent F.

Parties jouées :

Très Futé ! x1, Agricola x1, Ginkgopolis x1

Barême de notation (afficher) :

Pour les notes sur les jeux, nous utilisons l'échelle établie par Boardgame Geek, qui se base pricipalement sur l'envie de rejouer.

  • 10 - Exceptionnel. J'ai toujours envie d'y jouer et je m'attends à ce que ça ne change jamais.
  • 9 - Jeu excellent. Toujours envie d'y jouer.
  • 8 - Très bon jeu. J'aime y jouer. Je le suggérerai probablement et ne refuserai jamais d'y jouer.
  • 7 - Bon jeu, normalement OK pour y jouer.
  • 6 - Jeu OK, au moins amusant ou stimulant. J'y jouerai sporadiquement si je suis d'humeur.
  • 5 - Jeu moyen, un peu ennuyeux, à prendre ou à laisser.
  • 4 - Pas si bon. Je n'accroche pas mais pourrait être persuadé d'y jouer en certaines occasions.
  • 3 - Je n'y rejouerai probablement jamais bien que je puisse y être forcé. Mauvais.
  • 2 - Jeu extrêmement ennuyeux, je n'y rejouerai jamais.
  • 1 - Défie toute notion de "jeu". De mon vivant, vous ne me verrez pas y rejouer. Clairement nul.
  • Agricola
    • Agricola (2007)
    • Uwe Rosenberg
    • Lookout Games
    • 4 joueurs
    Durée : 2h30

    Les notes :

    • Gabriel : 6.5
    • Nicolas F. : 7
    • Marine : 8
    • Antoine : 8

    Les commentaires :

    • Antoine :
      Je me lance dans un combo autour du puits, ça s'est très bien passé (famille nombreuse nourrie sans four ni fourneau), pour le coup c'est l'expérience qui a parlé lors du draft.

      Marine et Nicolas connaissaient le jeu mais n'avaient jamais fait de draft (pourtant un gros plus, pourvu que les joueurs aient quelques parties sous la ceinture). Marine s'en sort très honorablement pour cette première, Nicolas a eu plus de mal :-)
  • Ginkgopolis
    • Ginkgopolis (2012)
    • Xavier Georges
    • Pearl Games
    • 4 joueurs
    Durée : 1h15

    Les notes :

    • Lucie : 8
    • Jean : 8
    • Raphaël : 7.5
    • Vincent F. : 8

    Les commentaires :

    • Raphaël :

      Un jeu de construction de ville dont le principe est sympa et agréable à jouer. On interagit entre les joueurs dans la construction d'une ville en vertical et horizontal. Monter un batiment en vertical, c'est virer l'ancien propriétaire, avoir un batiment qui rapportera plus en fin de partie, qui sera plus difficile à se faire piquer par la personne voulant construire par dessus. Étendre la ville, c'est gagner des petits bonus et rajouter du hasard, car la pioche augmente.

      Aussi il est difficile de se défendre contre un batiment qu'on se fait piquer, il faut attendre que les nouvelles cartes viennent en jeu et espérer tomber sur la bonne. Certaines cartes donnent des points en fin de partie ce qui "sécurise" des points, c'est peut-être une bonne méthode pour gagner.

      Je dois avouer que le hasard est gênant en fin de partie : j'ai pile pioché la bonne carte, ce qui m'a donné pas mal de points en connectant 2 quartiers, mais peut-être est-ce moins gênant si l'on joue différement. Bref il faut retester.

    • Vincent F. :
      ​Après avoir développé deux jeux sur le moyen-âge (Troyes et Tournay), l'éditeur Pearl Games a sorti ce jeu futuriste. Pourtant, il s'agit toujours de construire une ville. On y retrouve d'autres choses, mais la finalité est différente : il s'agit de s'octroyer des majorités dans des quartiers constitués de tuiles.
       
      Ce qui remarquable avec ce jeu, au-delà de sa mécanique, c'est sa cohérence avec des concepts architecturaux et urbanistiques. On étend la ville à l'horizontal ou à la vertical (mais c'est plus difficile) ; on construit en interaction avec les éléments déjà construits (mais les bénéfices dépendent des quartiers voisins). Bien sûr, les concepts urbanistiques sont simplifiés mais ils sont là.
       
      Quant à la mécanique, une fois qu'elle est intégrée (car elle n'est pas évidente), elle est riche et maline : chaque joueur choisit simultanément une carte de sa main parmi quatre ; il lui associe ou non une tuile ; puis on résout ce choix l'un après l'autre : étendre la ville (horizontalement ou verticalement) ou exploiter un lieu (bâtiment construit ou non). Mais elle génère tout de même des petits temps morts pour renouveler le paquet de cartes (inhérent à la mécanique).
       
      C'était la première partie de tous les joueurs autour de la table. Mais Raphaël et Jean ont mieux su lire le jeu que moi et Lucie : Raphaël, avec des cartes donnant des bonus en fin de partie ; Jean, avec ce même type de cartes et avec un renversement de majorités à son dernier coup (à mon détriment).
       
      Mais on y reviendra. C'est un bon jeu, dynamique, intelligent et sans temps morts rédhibitoires. 
       
  • Très Futé !
    Durée : 0h45

    Les notes :

    • Lucie : 7
    • Jean : 5
    • Vincent F. : 7
    • Raphaël : 6

    Les commentaires :

    • Raphaël :

      Ma note est assez basse puisqu'elle s'accorde avec l'envie de rejouer et qu'il s'agit d'un jeu de fin de soirée. Mais sinon, très futé est un bon jeu dans le genre petit jeu pour finir la soirée. Notons qu'il y a un peu d'interaction entre les joueurs.

A noter :

  • Vincent F. :
    ​Merci Fred d'être sorti du boulot pour venir ouvrir... à moins que ce soit à toi de nous remercier de t'avoir obligé à quitter le bureau !
© 2017 Jeux en Société - Contact - Jouer à 1024