Messages+

Jeux en Société

Soirée du 27 novembre 2018

Pour laisser une note et un commentaire sur une partie à laquelle vous avez participé, cliquez sur le bouton "Ajouter un joueur" correspondant.
Pour modifier ou supprimer une note, un commentaire ou une durée, placez votre curseur sur l'élément correspondant et cliquez sur pour éditer ou pour supprimer.

Joueurs présents (25) :

Aurélien, Dom B., Emilie, Frédéric, Manu, Gerome, Michel, Raphaêl, Murielle, Pierre, Victor, Vincent, Matthieu, Yo, Ben, ReiXou, Even, Rémi, Antoine B, Gabriel, Nicolas, Stephan, Vlady, Amélie, Remi B

Parties jouées :

Great Western Trail x1, Solenia x1, Roll For The Galaxy x1, Teotihuacan x1, Spirit Island x1, Sankt Petersburg x1, Keyforge : call of the Archons x3, Ganymède x1, Crisis x1, The River x1

Barême de notation (afficher) :

Pour les notes sur les jeux, nous utilisons l'échelle établie par Boardgame Geek, qui se base pricipalement sur l'envie de rejouer.

  • 10 - Exceptionnel. J'ai toujours envie d'y jouer et je m'attends à ce que ça ne change jamais.
  • 9 - Jeu excellent. Toujours envie d'y jouer.
  • 8 - Très bon jeu. J'aime y jouer. Je le suggérerai probablement et ne refuserai jamais d'y jouer.
  • 7 - Bon jeu, normalement OK pour y jouer.
  • 6 - Jeu OK, au moins amusant ou stimulant. J'y jouerai sporadiquement si je suis d'humeur.
  • 5 - Jeu moyen, un peu ennuyeux, à prendre ou à laisser.
  • 4 - Pas si bon. Je n'accroche pas mais pourrait être persuadé d'y jouer en certaines occasions.
  • 3 - Je n'y rejouerai probablement jamais bien que je puisse y être forcé. Mauvais.
  • 2 - Jeu extrêmement ennuyeux, je n'y rejouerai jamais.
  • 1 - Défie toute notion de "jeu". De mon vivant, vous ne me verrez pas y rejouer. Clairement nul.
  • Crisis
    • Crisis (2016)
    • Pantelis Bouboulis, Sotirios Tsantilas
    • non renseigné
    • 5 joueurs
    Durée : 1h30

    Les notes :

    • Emilie : 7
    • Aurélien : 7
    • Frédéric : 6
    • Dom B. : 8
    • Manu : 7

    Les commentaires :

    • Frédéric :
      Clairement un jeu un peu trop gros pour moi, mais la mécanique n'était pas si dure à assimiler.
      Malgré un thème complètement différent, je n'ai pu m'empêcher de ressentir des sensations à la Agricola (où je souffre et où la frustration n'est pas moteur à rejouer) : des actions toutes faibles, que les autres nous soufflent ou appauvrissent (récolte -1, ouvrier bloqué...) et la difficulté à rester à flot. Mais c'est un Agricola avec 2 fin alternatives, selon que la cité partagée coule sous les problèmes économiques, ou qu'on arrive à la sauver collectivement (tout en faisant ses petites affaires pour gagner avec sa petite entreprise personnelle, quitte à compter sur moults prêts).

      Parmi les éléments originaux, en lien avec ce thème de crise économique qui s'installe, une piste commune à la terraforming mars, mais à l'envers pour déclencher la fin/décompte alternative: si chacun ne produit pas assez de points de victoire par rapport à l'objectif du tour, les (presque) plus forts ont intérêt à compenser les pertes causées par les plus faibles s'ils veulent continuer leur développement et espérer rattraper le plus fort...
      On s'est pris les pieds dans le tapis à la fin du 4eme tour (sur 7 maxi), incapables que l'on était de compenser les entreprises risquées faites par Manu et c'est Émilie qui sort son épingle du jeu !

      En ce qui me concerne, ​Velu vidi et pas vici ;-)  mais ce n'était pas désagréable à découvrir. Merci Dom pour les explications... au poil ! Et de m'avoir accepté comme 5ème joueur de dernière minute.
    • Dom B. :
      ​Effectivement, un classique jeu de pose d'ouvriers avec blocage de case d'actions.
      Par contre cette tension générée par le niveau économique d'Axia, évoluant à la baisse/hausse en fin de manche selon les avancées en point de victoire des joueurs et qui peut abréger la partie à tout moment, rajoute une saveur nouvelle. Il faut jongler entre avancer en point de victoire et réussir l'objectif économique du tour pour participer à la victoire si la partie s'arrête, et prendre un tour où l'on est en dessous de cet objectif pour tenter de maximiser ses profits un peu plus tard, au risque que la partie finisse et que l'on fasse forcément partie des perdants.

      Bon après pour que cette tension ait bien lieu, il ne faut pas qu'un joueur saborde volontairement la partie car il fait sa pleureuse et pense ne plus pouvoir gagner...n'est ce pas Manu ? Car là effectivement cet aspect du jeu n'est plus visible! On peut se "suicider" sur ce jeu comme tous les autres, mais le souci ici c'est qu'on entraine tous les autres qui n'ont pas fait l'objectif du tour. Une sorte de kingmaker en somme!
    • Manu :
      ​Ben comme j'étais dans les choux, et que nous étions assez loin de l'objectif (à part Emilie), j'ai tenté cette stratégie. Mais Emilie et Aurélien ont réussi à atteindre l'objectif de quelques points...
  • Ganymède
    • Ganymède (2018)
    • Hope S. Hwang
    • Sorry We Are French
    • 3 joueurs
    Durée : 30mn

    Les notes :

    • Raphaêl : 6
    • Michel : 6.5
    • Gerome : 7

    Les commentaires :

    • Michel :
      ​Le jeu est rapide, fonctionnant autour d'un mécanisme simple et quasi-unique, avec un système de points clair. Pour 30mn, il fait le job. Pendant la partie, on a l'impression d’améliorer son outil de production en collectionnant les cartes identiques, il y a un effet course qui est bien rendu...
      Par contre, les vaisseaux n'ont pas de difficulté à être lancés proportionnelle à leur gain. Ceci aurait pu contrebalancer le fait que le premier à avoir lancé ses 4 vaisseaux mette fin à la partie : Celui-ci se trouve forcément avantagé dans le décompte final.
      Également, très peu d’interaction entre les joueurs. Il faut juste s'assurer que l'on est sur des couleurs de cartes différentes de ses adversaires. Peut-être y en-a-t'il plus en jouant à 4.
      Globalement, dans le format (durée, difficulté, interaction peu agressive...), je préfère Orbis ou Solenia.
    • Gerome :
  • Great Western Trail
    Durée : longue

    Les notes :

    • Pierre : 8
    • Vincent : 9
    • Victor : 9
    • Murielle : 7

    Les commentaires :

  • Keyforge : call of the Archons
    Durée : 1h30

    Les notes :

    • Yo : 8
    • Matthieu : 9

    Les commentaires :

    • Matthieu :
      3 ou 4 parties avec Yo avec 4 decks différents.

      ​Avec pas mal de parties à mon actif à présent, je me régale de jouer à ce jeu.
      On notera quand même qu'une des subtilités du jeu réside dans le "je fais quoi et à quel moment".
      Du fait de choisir à chaque tour quelle maison va être jouée, il faut vraiment gérer le timing, et là clairement l'expérience et la connaissance de son decks paye. Autre point contrairement à Magic la clé du jeu ne réside pas dans poser de grosses créatures pour tout détruire et faire des dégats (contrairement à pas mal d'autres jeux de cartes). Ici il faut surtout viser à collecter de l'ambre, et pour cela il n'est pas forcément nécessaire de poser de grosses créatures. D'ailleurs il n'est même parfois pas judicieux de jouer de nouvelles cartes quand les cartes en place sont déjà efficaces. Une bonne gestion des différentes cartes et de leurs effets permet d'arriver au but sans passer sa vie dans des combats. J'aime beaucoup.


  • Keyforge : call of the Archons
    Durée : 40

    Les notes :

    • Ben : 9
    • ReiXou : 9

    Les commentaires :

    • Ben :
      ​Première vraie partie depuis la sortie du jeu. On découvre plus ou moins en direct nos deck.
      Chaque deck est unique et inchangeable. On ne peut pas ajouter ou enlever de cartes, on le prend tel quel et on joue avec.

      C'est assez bien fichu et j'ai envie de pousser mon deck afin de tenter de le maîtriser.
      Là, ça a été laborieux, on a réussi à forger notre première clé (il faut forger 3 clés pour gagner) au bout d'1/2 heure à se contrer sans arrêt l'un l'autre.
      Puis on s'est retrouvé avec des cartes hors contexte dans la main mais potentiellement utile. Du coup ça n'avançait pas.
      J'ai finis avec 2 créatures qui ont passé leur temps à forger et pis rien d'autre.
      Je gagne mais c'était la partie laborieuse des noobs qui n'osent pas défausser.
    • ReiXou :
      ​Sans connaitre son deck c'est dur, je n'ai jamais pu passer la seconde.
      Bref connaitre a minima ses forces et ces faiblesses ça aide (comme dirait M. Lapalisse)
  • Keyforge : call of the Archons
    Durée :

    Les notes :

    • Even : 7
    • Rémi : 8

    Les commentaires :

    • Rémi :
      ​Je commence fort en piquant de l'ambre à tout va et en posant masse de créatures. Mais Even se refait vite et me pose une belle série de Chevalier qui lui créent un beau mur et une belle force de frappe.

      J'ai pourtant réussi à faire de belles séries avec notamment une main entière de brobnar à jouer qui m'a fait bien plaisir.

      ce n'est que le début.
  • Roll For The Galaxy
    Durée : 0h45

    Les notes :

    • Antoine B : 7.5
    • Nicolas : 6.5
    • Vlady : 8
    • Stephan : 7
    • Gabriel : 7

    Les commentaires :

    • Gabriel :
      ​Victoire avec une "stratégie" Rush :un développement qui rend 1 $ après chaque développement, et 4 Développement à 2 ou moins ( et un à 6 pour mettre quelques points quand même ), juste avant que les stratégies prod/vente n'entrent pleinement en action.
  • Sankt Petersburg
    Durée : 1h

    Les notes :

    • Emilie : 7
    • Amélie : 8
    • Manu : 9
    • Dom B. : 7

    Les commentaires :

  • Solenia
    • Solenia (2018)
    • Sébastien Dujardin
    • Pearl Games
    • 4 joueurs
    Durée : 1h

    Les notes :

    • Gabriel : 7.5
    • Vlady : 8
    • Stephan : 8
    • Antoine B : 8

    Les commentaires :

    • Stephan :
      A son tour on pose une carte qui donne 2 ressources. 
      Soit 2 de suite, soit une de suite et une plus tard, soit 2 plus tard. La difficulté, en dehors de la carte, est de savoir OU la posée.
      Un astucieux système de plateau/puzzle en 5 bandes fait passer une bande du bas en haut, pour créer des alternances de jours/nuits.
      Du coup le jeu est interactif et dynamique. On arrive à pleurer pendant une heure à chaque tour de jeu …
      Après sur la rejouabilité le jeu doit se répéter un peu. Mais à l’occasion en 1h c’est vraiment bien.

    • Antoine B :
      ​C'est pas mal plus intéressant et stratégique avec la règle "avancée mais pas trop" au lieu de la règle "débutants", car on doit faire des choix sur ses technologies au lieu de simplement les prendre dans l'ordre imposé. C'est aussi un peu plus compliqué !

      Je fais justement un choix stratégique très risqué à l'avant-dernier tour et ça ne paye pas, on finit en triple égalité pour la deuxième place, dix points derrière Stéphan. En plus d'être risqué, mon pari était inutile, car j'aurais gagné de peu si j'avais joué la prudence. Heureusement qu'on a fait trois parties ce soir pour faire tourner les vainqueurs =)
  • Spirit Island
    • Spirit Island (2017)
    • R. Eric Reuss
    • Greater Than Games
    • 4 joueurs
    Durée :

    Les notes :

    • Even : 7.5
    • Ben : 7.5
    • Rémi : 7
    • ReiXou : 8

    Les commentaires :

    • Ben :
      ​Assez bien fichu et très thématique.

      Des colons arrivent sur notre ile pour explorer, construire, puiser nos ressources et détruire nos villages.
      Nous on joue les force élémentaire de l'ile et on tente de repousser ensemble cette invasion. Chaque joueur à son deck de cartes, son plateau avec ses pouvoirs et son évolution propre.
      C'est sympa, on peut orienter son jeu plutôt défensif, attaque ou support.

      Au début du jeu on galère pas mal car les colons débarquent dans tous les sens. Puis on évolue en acquérant de nouvelles cartes, en faisant évoluer notre plateau et on leur défonce la tête. Du coup on a gagné assez tranquillement.
      Cela dis, la difficulté doit pouvoir se régler tant le jeu offre d'option.

      Le jeu est un bon brise neurones et peut être un peu trop si l'on veut tout maîtriser. Les implications des cartes de chacun offrent beaucoup beaucoup de possibilité et se coordonner peut être un véritable calvaire.
    • Rémi :
      ​Un coop bien brise neurone qui m'a fait un peu peur au début tellement on se prenait la tête pour arriver à gérer le jeu. Et puis après ça s'est fluidifié et j'ai apprécié la partie.

      bien complexe notamment avec les cartes qu'on joue en fin de tour et qui n'ont qu'une action sur le tour suivant au final, ça fait mal u cerveau.

      On a bien senti la bascule entre "on en chie" et "c'est bon on gère". Partie très agréable même si très casse-tête.
    • ReiXou :
      ​On a commencé un peu dans le brouillard et puis peu à peu tout a commencé à s'imbriquer et c'était très sympa.

      La fin a un peu manqué de climax, d'un seul coup on a réalisé qu'on pouvait gagner alors qu'on ne s'y attendait pas.

      Belle montée en puissance, à la fois des esprits (les joueurs) et des envahisseurs.

      Thème au top et moderne : pour une fois, les envahisseurs, ce n'est pas nous.
  • Teotihuacan
    • Teotihuacan (2018)
    • Daniele Tascini
    • NSKN Games
    • 4 joueurs
    Durée :

    Les notes :

    • Gerome : 9
    • Raphaêl : 9
    • Remi B : 8
    • Michel : 8.5

    Les commentaires :

    • Michel :
      ​Nième partie pour moi, mais la première avec les vraies règles : Avec trois dès sur la case de construction de pyramide, on peut créer 3 morceaux de la pyramide...

      Sur cette partie, vue les technologies proposées, il semblait évident pour tous que la stratégie "pyramide" était la plus rentable. Résultat, on s'y est tous précipité et la pyramide a été finie avant la deuxième éclipse ! La partie s'en est trouvée grandement accélérée.
      Pour autant, je suis celui qui a construit le plus à la pyramide, mais je ne finis que 3ième. Gérome me passe juste devant grâce à quelques maisons sur l'allée des morts (et le bonus de fin de partie qui score avec ça), mais surtout, Raphaël nous explose avec 5 technologies, et le bonus de fin de partie donnant 5 pts par technologie. Bref, l'"évidence" du début... comme dans la plupart des jeux de ce type, le mieux est d'être sur la stratégie sur laquelle les autres ne sont pas... A postériori, j'aurais certainement dû construire deux-trois blocs de moins à la pyramide, et me concentrer plus sur les masques, que personne n'a collectionné cette fois-ci.
  • The River
    • The River (2018)
    • Sébastien Pauchon
    • Days of Wonder
    • 4 joueurs
    Durée : 1h

    Les notes :

    • Nicolas : 8
    • Gabriel : 7.5
    • Stephan : 7.5
    • Antoine B : 7.5

    Les commentaires :

    • Stephan :
      Même impression qu’Antoine, un jeu de pose d’ouvriers simple, rapide et efficace.
      Pour comparer à Solenia, autre jeu joué ce soir, l’interaction/frustration me semble ici plus faible.
      Les actions sont plus nombreuses et souvent en double. Par contre plusieurs stratégies gagnantes sont possibles.

    • Antoine B :
      Impressions confirmées par rapport à la partie d'avant, c'est un jeu de pose d'ouvriers simple, efficace et rapide. Je fais une stratégie entièrement axée sur les terrains (je marque 20 points de "beauté" sur les 24 possibles) et je bats la stratégie de bâtiments dindonnesque de Gabriel d'un tout petit point :-) Comme quoi les deux stratégies sont possibles !

A noter :

  • Michel :
    ​J'ai rajouté la partie de Ganymède qui n'avait pas pu être entrée directement avec l'ordi hier soir (pas de réseau). Il me semble, en partant, qu'il y avait une partie de GWT et de Sankt Petersburg, que je ne vois pas plus haut... Il me semble qu'il y a eu d'autres parties de Keyforge, aussi...
  • Manu :
    ​@Michel : Une feuille a été rempli pour les parties restantes
  • Rémi :
    ​complété :)
  • Michel :
    ​OK. ;)
  • Stephan :
    Note : ​en case doublon de partie entrées. Patrice a regardé au JEStraordinaire, il est possible dans la base de se connecter en tant que super admin, et alors un menu supprimer apparaît pour effacer les parties.
  • Antoine B. :
    J'ai déplacé la partie en doublon sur la soirée de vendredi prochain, il n'y aura qu'à modifier le jeu et les participants (plus simple et plus prudent que la manip' proposée par Stéphan)
  • Rémi :
    ​oui c'est une bonne idée de déplacer à la soirée suivante.
  • Gabriel :
    ​@Michel pour Teotihuacan  on peut aussi de construire plusieurs décorations avec plusieurs Dés ?
  • Michel :
    ​@Gab : Non, une seule déco avec plusieurs dés, mais avec une réduction sur le coût.
    En bref, si on a plusieurs dés sur les cases de construction (qui rapportent des PVs) :
    - Sur la pyramide : construction de plusieurs blocs, mais tous au même prix (donc plus de PV possibles en un coup)
    - Sur les maisons nobles : une seule maison, mais sur une ligne plus élevée (donc meilleur rapport PV/ressource)
    - Sur les décos : Une seule déco, mais à prix réduit (donc meilleur rapport PV/ressources).
© 2017 Jeux en Société - Contact - Jouer à 2048