Messages+

Jeux en Société

Soirée du 26 janvier 2018

Pour laisser une note et un commentaire sur une partie à laquelle vous avez participé, cliquez sur le bouton "Ajouter un joueur" correspondant.
Pour modifier ou supprimer une note, un commentaire ou une durée, placez votre curseur sur l'élément correspondant et cliquez sur pour éditer ou pour supprimer.

Joueurs présents (8) :

Esteban, Jean, Lucie, Raphaël, Antoine B, Frédéric, Rémi B., Vincent F.

Parties jouées :

Rokoko x1, Civlization: a new dawn x1

Barême de notation (afficher) :

Pour les notes sur les jeux, nous utilisons l'échelle établie par Boardgame Geek, qui se base pricipalement sur l'envie de rejouer.

  • 10 - Exceptionnel. J'ai toujours envie d'y jouer et je m'attends à ce que ça ne change jamais.
  • 9 - Jeu excellent. Toujours envie d'y jouer.
  • 8 - Très bon jeu. J'aime y jouer. Je le suggérerai probablement et ne refuserai jamais d'y jouer.
  • 7 - Bon jeu, normalement OK pour y jouer.
  • 6 - Jeu OK, au moins amusant ou stimulant. J'y jouerai sporadiquement si je suis d'humeur.
  • 5 - Jeu moyen, un peu ennuyeux, à prendre ou à laisser.
  • 4 - Pas si bon. Je n'accroche pas mais pourrait être persuadé d'y jouer en certaines occasions.
  • 3 - Je n'y rejouerai probablement jamais bien que je puisse y être forcé. Mauvais.
  • 2 - Jeu extrêmement ennuyeux, je n'y rejouerai jamais.
  • 1 - Défie toute notion de "jeu". De mon vivant, vous ne me verrez pas y rejouer. Clairement nul.
  • Civlization: a new dawn
    Durée : 2h30

    Les notes :

    • Lucie : 7
    • Jean : 6.5
    • Raphaël : 8.5
    • Esteban : 9.5

    Les commentaires :

    • Raphaël :

      Un jeu de civilization assez rapide pour finir avant mininuit dans la soirée, sans pour autant avoir des mécanismes trop simples.

      Le système de jeu mêle les technologies avec les actions, et impose de jouer tout les types d'actions au cours du jeu, sous peine de pénaliser les autres.

      Une partie ne suffit sans doute pas à juger des conséquences (positives ou négatives) de l'isolement d'un joueur par rapport aux autres, car si d'un côté le joueur est militairement protégé, d'un autre côté, ses marchands, ont un espace d'action plus réduit.

      À rejouer.

    • Esteban :

      ​Enfin reçu, enfin testé.

      Une première partie pour tout le monde donc, avec la carte par défaut, qui a je pense quelques défauts (certains joueurs sont vraiment très loin dans leur coin quand certains commencent très proches les uns des autres).
      Beaucoup plus rapide que l'autre version (Civilization de 2007) puisqu'on avait fini (installation, désinstallation, explication et partie) à minuit 15 (en commençant à 21h15), je me suis beaucoup amusé et on voit que le jeu était serré (au moins entre Raphaël et moi) puisqu'une seule action me manquait. Bravo à lui.
  • Rokoko
    • Rokoko (2013)
    • Louis Malz, Mathias Cramer, Stefan Malz
    • Eggertspiele
    • 4 joueurs
    Durée : 2h15

    Les notes :

    • Rémi B. : 6
    • Antoine B : 5.5
    • Frédéric : 6
    • Vincent F. : 6.5

    Les commentaires :

    • Antoine B :
      Le jeu présente un aspect "deck building" que je joue beaucoup plus que mes adversaires, ayant supprimé toutes mes cartes de départ à la fin de la partie.

      En contrepartie, mes adversaires ont souvent le premier choix sur l'achat de tissus et de patrons de couture. Je me résigne à payer plus cher (je prends deux fois le patron le plus cher parmi les dix proposés à chaque tour), mais mon deck plus solide compense bien.

      Au final ça se joue sur des majorités où j'arrive à me glisser un peu partout : je n'ai pas placé un seul pion qui ne me rapporte pas de points de majorité (il y en a pour le premier et le deuxième dans chaque zone), ce qui est assez différenciant avec quatre joueurs à la table.
    • Frédéric :
      ​A l'instar d'un Fresko ou d'un Shakespeare, un jeu avec des aspects intéressants et des aspects démotivants (ou suffisamment moins funs que d'autres jeux).
      Premier problème pour moi, la durée "tout ça pour ça", même si les tours à base de pose d'une carte ne sont généralement pas longs, et qu'il y a une vraie tension dans les 2 derniers tours, et moins d'injustice dans les contrats qu'à Fresko (tout le monde court les 2 derniers de la voute, alors qu'ici il y a toujours du choix...)
      Il se trouve que je ne suis pas bon aux jeux de majorité, et que j'ai loupé le fait qu'on pouvait se battre pour une seconde place (et pas seulement pour la première ou l'égalité sur la première).
      A retenter éventuellement à 3, mais je pense que ma note sera la même ! Merci à Vincent qui assuré la longue explication de règles pendant qu'on faisait les taquins (comme d'habitude !)
    • Vincent F. :
      Après une première tentative de "deck-building" alternatif aux canons du genre la semaine dernière avec Valletta, je ressors Rokoko. ​Ce jeu prenait la poussière sur mon étagère et m'avait laissé un agréable souvenir (ma dernière partie remonte à plusieurs années). Je me souvenais assez bien des règles, et je n'ai pas trop cafouillé (malgré les interventions chafouines de mes camarades qui m'ont parfois fait pédaler).

      Comme le souligne Antoine, il a fait tourner son deck plus que nous autres. Il a par ailleurs démarré la partie et est resté à cette position encore un tour. Comme je m'en souvenais, le Premier joueur peut compléter son deck avec plus de pertinence (et le coût de l'action n'est pas un frein) ; deux leçons pour les prochaines parties...

      Sinon, comme l'écrit Frédéric, le jeu est fluide et riche. Mais c'est au final un peu long pour un "simple" jeu de majorités. En revanche, je trouve le thème original et le jeu bien construit. Par ailleurs, toutes les informations sont sur la table : ce qui en fait un jeu assez calculatoire, mais on peut très bien jouer sans calcul (comme moi) et passer un bon moment (mais à la fin, on perd !).

      Merci à mes partenaires, organisateurs hors-pair de sauteries royales avec feux d'artifice, musique de chambre et robes de soirée. Un peu dissipés en début de soirée. Mais de plus en plus sérieux à mesure que la soirée avance.

A noter :

© 2017 Jeux en Société - Contact - Jouer à 1024