Messages+

Jeux en Société

Soirée du 19 janvier 2018

Pour laisser une note et un commentaire sur une partie à laquelle vous avez participé, cliquez sur le bouton "Ajouter un joueur" correspondant.
Pour modifier ou supprimer une note, un commentaire ou une durée, placez votre curseur sur l'élément correspondant et cliquez sur pour éditer ou pour supprimer.

Joueurs présents (12) :

Esteban, Frédéric, Patrick, Vincent F., Antoine B, Jean, Lucie, Denis, Pierre, Raphaêl, Sophie, Antoine

Parties jouées :

Terraforming Mars x1, Mad City x1, Valletta x1, Karuba - jeu de cartes x2, Jolly & Roger x1, A l'ombre des murailles x1

Barême de notation (afficher) :

Pour les notes sur les jeux, nous utilisons l'échelle établie par Boardgame Geek, qui se base pricipalement sur l'envie de rejouer.

  • 10 - Exceptionnel. J'ai toujours envie d'y jouer et je m'attends à ce que ça ne change jamais.
  • 9 - Jeu excellent. Toujours envie d'y jouer.
  • 8 - Très bon jeu. J'aime y jouer. Je le suggérerai probablement et ne refuserai jamais d'y jouer.
  • 7 - Bon jeu, normalement OK pour y jouer.
  • 6 - Jeu OK, au moins amusant ou stimulant. J'y jouerai sporadiquement si je suis d'humeur.
  • 5 - Jeu moyen, un peu ennuyeux, à prendre ou à laisser.
  • 4 - Pas si bon. Je n'accroche pas mais pourrait être persuadé d'y jouer en certaines occasions.
  • 3 - Je n'y rejouerai probablement jamais bien que je puisse y être forcé. Mauvais.
  • 2 - Jeu extrêmement ennuyeux, je n'y rejouerai jamais.
  • 1 - Défie toute notion de "jeu". De mon vivant, vous ne me verrez pas y rejouer. Clairement nul.
  • A l'ombre des murailles
    Durée : 1h30

    Les notes :

    • Patrick : 6
    • Frédéric : 6.5
    • Esteban : 7

    Les commentaires :

  • Jolly & Roger
    • Jolly & Roger (2016)
    • Scott Huntington, Shaun Graham
    • Oya
    • 2 joueurs
    Durée : 0h15

    Les notes :

    • Frédéric : 6
    • Vincent F. : 5.5

    Les commentaires :

    • Frédéric :
      ​Pas ma partie la plus passionnante : parfois le tirage des 2 derniers tours peut tout défaire...

      C'est un jeu duo, mélange entre shotten totten et chantilly : on essaye de prendre le contrôle final des bateaux centraux (points de victoire à gagner), mais on peut aussi scorer au fur et à mesure. D'où le choix : renforcer ma majorité sur tel bateau pour plus tard, ou scorer tout de suite au risque de perdre le bateau ou de permettre à l'autre de scorer plusieurs fois ?
      Pour cela, le joueur actif coupe les 5 cartes piochées en 2 tas, l'autre choisit en premier et les joue immédiatement, une par une.

      Pas mauvais, moins cérébral et moins long que Shotten Totten, mais les parties sont inégales !
    • Vincent F. :
      ​Cette mécanique des division de paquet de cartes n'est pas vraiment mon truc. Pour que ça soit pertinent, il faut à la fois faire des calculs et des spéculations. Je ne suis bon ni à l'un, ni à l'autre. Même si je m'en suis plutôt bien sorti sur cette partie...
  • Karuba - jeu de cartes
    Durée : 0h10

    Les notes :

    • Esteban : 5.5
    • Patrick : 7
    • Frédéric : 7

    Les commentaires :

    • Frédéric :
      ​J'aime bien la version plateau de ce jeu, son thème et ses mécanismes "familiaux" mais pas creux. Mais j'aime moins sa longueur...
      Cette version carte permet de jouer en express, mais l'interaction est plus limitée : on risque de ne pas pouvoir placer une des 2 cartes qu'on a programmées (pour construire un chemin entre chaque aventurier et le temple de sa couleur) à cause de ce que joue les autres (c'est la touche d'interaction du jeu...). Pour faire plus de points, c'est mieux de passer par des chemins où sont semées des pierres précieuses, mais il ne faut qu'un aventurier bloque le chemin d'un autre (chacun construit son domaine 4x4, mais on se met soi-même des batons dans les roues !)

      Du concentré d'optimisation de chemin, avec un aléa moins frustrant que celui de "la route des vignes" puisque les 16 cartes existantes seront jouées pour construire le domaine 4X4. Mais avec l'aléa créé par la règle d'interaction...
  • Karuba - jeu de cartes
    Durée : 0h20

    Les notes :

    • Lucie : 6
    • Jean : 6
    • Vincent F. : 5.5
    • Antoine B : 6

    Les commentaires :

    • Vincent F. :
      Un peu comme dans le jeu de base, ce n'est vraiment pas très interactif : on se concentre sur son "puzzle". Mais cette version cartes est un peu trop courte et très aléatoire. La pioche est vraiment déterminante. Mais compte-tenu du temps de jeu, ça se laisse jouer.
    • Antoine B :
      Comme dit Vincent, pour vingt minutes ça se laisse jouer.
  • Mad City
    • Mad City (2014)
    • Kane Klenko
    • Mayfair Games
    • 3 joueurs
    Durée : 0h20

    Les notes :

    • Esteban : 5.5
    • Patrick : 7
    • Frédéric : 6

    Les commentaires :

    • Frédéric :
      ​L'auteur de Fuse (jeu coopératif de réalisation de contrats en temps limité avec dés) propose ici du compétitif en temps réel : l'optimisation de placements de tuiles urbaines (3x3) par rounds d'une minute. On a testé que la version de base, quelques rounds pour s'acclimater au scoring.
      Dans la version standard, il y a plein d'éléments ajoutés pour que les rounds soient moins répétitifs, et/ou que l'on soit obligé de jauger la situation de ses adversaires. Des jetons où l'on parie (+3 ou -2 points selon l'issue) que l'on a le plus de maisons ou building etc. Des contrats qu'il va falloir réussir plusieurs fois à l'échelle de la partie avant qu'ils ne commencent à scorer plus (bonus à effet retardé) et qui incitent à maitriser la taille de ville que l'on fait plutôt que de viser le plus grand. Un jeton (arbre) à attraper le premier si on a fini pour avoir des bonus sur les parcs et lacs...
      Bref, une courbe d'apprentissage à suivre, avant de savoir si c'est prenant ou lassant ! Mais l'accroche semble moins rapide qu'à Fuse...
  • Terraforming Mars
    Durée : 3h

    Les notes :

    • Raphaêl : 8.5
    • Pierre : 8
    • Sophie : 10
    • Denis : 9

    Les commentaires :

  • Valletta
    • Valletta (2017)
    • Stefan Dorra
    • Z-Man Games
    • 4 joueurs
    Durée : 2h

    Les notes :

    • Jean : 3.5
    • Lucie : 5
    • Vincent F. : 7
    • Antoine : 7

    Les commentaires :

    • Vincent F. :
      ​Valletta est un jeu de gestion classique : collecte de ressources, conversion en bâtiments donnant des points de victoire. Tout cela est piloté par des cartes "ouvriers".

      La mise en place est totalement aléatoire : une sélection de cartes "bâtiments" est placée sur la table à droite et à gauche de la piste de score. Sur chacun de ces bâtiments est placé une carte "ouvrier".

      La mécanique du jeu repose sur un tout aussi classique "Deckbuilding" : en construisant des bâtiments, on ajoute des cartes à son paquet en récupérant l'ouvrier hébergé par le bâtiment. Les pouvoirs de ces cartes "ouvriers" permettent d'acquérir plus de ressources que les faibles cartes de base, de récupérer des ressources chez les adversaires ou de convertir des ressources en points de victoire.

      La partie est divisée en deux temps : au cours du premier temps, on joue un deckbuiling classique. Lorsqu'une des conditions de fin de premier temps est remplie, on parcourt encore une fois tout son paquet une dernière fois.

      Le thème est anecdotique (la construction de la ville de La Valette sur l'île de Malte), les illustrations sont datés (même illustrateur que Agricola) et ne sont ni originales, ni particulièrement bien travaillées.

      Contrairement aux canons du genre (Dominion par exemple), on peut voir son paquet de cartes se développer sur le "plateau" et sur la piste de score. Au cours de la partie, on a d'ailleurs rapidement vu Antoine se détacher et personne n'a pu le rattraper... il a mieux géré son paquet de cartes en le diminuant au cours du premier temps pour faire revenir plus rapidement ses cartes à effet fort.

      Le jeu ne brille pas par son originalité, mais c'est agréable à jouer. En revanche, allergiques aux jeux à base de deckbuiling, fuyez ! Il ne renouvelle pas le genre. Il ne propose qu'une autre manière de le jouer.
    • Antoine :
      ​Du deck building où certaines cartes combotent avec celles qu'on a achetées même si on ne les a pas en main... Pourquoi pas, mais j'aurais probablement moins aimé si j'avais perdu :-)

A noter :

  • Frédéric :
    ​C'était la soirée de soldes pour les petits jeux d'optimisation ;-)
© 2017 Jeux en Société - Contact - Jouer à 2048