Messages+

Jeux en Société

Soirée du 7 novembre 2017

Pour laisser une note et un commentaire sur une partie à laquelle vous avez participé, cliquez sur le bouton "Ajouter un joueur" correspondant.
Pour modifier ou supprimer une note, un commentaire ou une durée, placez votre curseur sur l'élément correspondant et cliquez sur pour éditer ou pour supprimer.

Joueurs présents (29) :

Denis, Dom B., Pierre, Esteban, Raphaël, Rémi B., Johannes, Rémi, Yoann, Antoine B, Frédéric, Léo, Vincent, Bruno, Daniel, Muriel, Victor, Even, Gabriel, Manu, Michel, Estéban, Ben, Koré, ReiXou, Yannick, Eric, Eymeric, Tanguy

Parties jouées :

Paper Tales x1, Upon a Salty Ocean x1, Noria x1, Fantasy Realms x1, Clans of Caledonia x1, Yokohama x1, Race for the Galaxy x1, Lorenzo le Magnifique x1, Wendake x1, Deus x1, Iberian Rails x1, Inis x1

Barême de notation (afficher) :

Pour les notes sur les jeux, nous utilisons l'échelle établie par Boardgame Geek, qui se base pricipalement sur l'envie de rejouer.

  • 10 - Exceptionnel. J'ai toujours envie d'y jouer et je m'attends à ce que ça ne change jamais.
  • 9 - Jeu excellent. Toujours envie d'y jouer.
  • 8 - Très bon jeu. J'aime y jouer. Je le suggérerai probablement et ne refuserai jamais d'y jouer.
  • 7 - Bon jeu, normalement OK pour y jouer.
  • 6 - Jeu OK, au moins amusant ou stimulant. J'y jouerai sporadiquement si je suis d'humeur.
  • 5 - Jeu moyen, un peu ennuyeux, à prendre ou à laisser.
  • 4 - Pas si bon. Je n'accroche pas mais pourrait être persuadé d'y jouer en certaines occasions.
  • 3 - Je n'y rejouerai probablement jamais bien que je puisse y être forcé. Mauvais.
  • 2 - Jeu extrêmement ennuyeux, je n'y rejouerai jamais.
  • 1 - Défie toute notion de "jeu". De mon vivant, vous ne me verrez pas y rejouer. Clairement nul.
  • Clans of Caledonia
    Durée : 2h30

    Les notes :

    • Denis : 7
    • Pierre : 6
    • Dom B. : 7.5

    Les commentaires :

    • Pierre :
      premier point : je suis pas fan de terra mystica. Faut dire ce qui est, ça ressemble par son plateau de jeu qu'on vide pour construire et par les bonus de voisinage.
      J'étais plutôt enthousiasmé jusqu'au dernier tour, ou j'ai compris qu'il vaut mieux se créer un moteur pendant les 4 premiers tours et scorer au max au dernier plutôt qu'une stratégie plus linéaire. Et le décompte final ou la plupart des points et la décision pour la victoire se fait sur un seul élément, alors qu'il y a beaucoup d'actions qui marquent m'a carrément refroidi.
    • Dom B. :
      ​Commentaire un peu à retardement, mais qui a le mérite d'être présent.

      C'est un terra mystica like, clairement, avec quelques autres influences autour pour assaisonner.
      Seulement je trouve que ça marche un peu moins bien.
      J'ai eu l'impression de mettre 3 tours (sur 5), à lancer la machine à jouer. Alors effectivement sur les 2 derniers tours c'était vraiment sympa, j'avais des choix à faire, pleins d'actions possibles, et je me suis fait vraiment plaisir. Par contre avant j'ai eu l'impression d'être très téléguidé par mon clan, et de ne pouvoir faire que peu de choses à chaque tour.

      Du coup j'attendrai une deuxième partie avec un départ de jeu où, en maitrisant les règles, je pourrai vraiment réfléchir aux options possibles pour me faire un avis définitif entre "c'est pas mal" et "c'est bien". Mais je pense pas que j'irai jusqu'à "c'est vraiment top"!
  • Deus
    • Deus (2014)
    • Sébastien Dujardin
    • Pearl Games
    • 4 joueurs
    Durée : 1h30

    Les notes :

    • Raphaël : 9
    • Esteban : 9
    • Pierre : 8
    • Rémi B. : 9

    Les commentaires :

  • Fantasy Realms
    Durée :

    Les notes :

    • Johannes : 8.9
    • Yoann : 7
    • Rémi : 10

    Les commentaires :

    • Rémi :
      ​Une première partie de découverte où personne n'arrive à comboter ses cartes avec des scores assez faibles et quelques erreurs de lecture sur les cartes. On en refait une deuxième et cette fois tout le monde a compris et score beaucoup plus.

      à trois joueurs on n' pas l'occasion de beaucoup voir tourner la pioche et c'est encore plus tendu d'identifier si on a une main potable ou pas vu qu'elle ne sera certainement jamais parfaite.

      tou jours les même sensations de pouvoir comboter ses cartes sans avoir la certitude de pouvoir le faire. ça donne une tension forte que j'apprécie particulièrement.
  • Iberian Rails
    Durée : 1h40

    Les notes :

    • Léo : 6.5
    • Vincent : 7
    • Frédéric : 6
    • Antoine B : 6

    Les commentaires :

    • Frédéric :
      ​Ca semblait fin, sur le papier cette histoire de sociétés de chemins de fer, dans lesquelles on prend des parts, pour ensuite prendre les décisions en tant que CEO si on est majoritaire... pour toucher les dividendes ou les ventes sous le manteau qui nous feront gagner à la fin. Tout ca avec une mécanique sur le choix d'un personnage à chaque tour qui oblige à choisir bien/ou premier mais pas à tous les tours.
      Et une alternance à choisir entre faire rentrer de l'argent dans chaque compagnie (qu'on ne possède jamais) où les dépenser.

      Dans la pratique, les scénarios que j'avais envisagés, les rôles que j'avais pris pour un tour, rien ne s'est jamais bien goupillé. Bon ok, ce n'est peut-être pas la faute du jeu ;-)
      Pour autant, même si on joue mal l'argent rentre et c'est bien moins frustrant que d'autres jeux... Et par ailleurs, la partie construction de réseau n'était pas désagréable (P.A. : je cède 2 hotels comme neufs, jamais servis, situés au plus proche des moyens de transport...)

      Au final, peut-être pas un mauvais jeu, mais pas un jeu pour moi ! J'ai préféré Modern Art, qui dématérialise cette notion de valeur (d'oeuvres d'un artiste vs un pool d'actions), ne complique pas avec les rôles, et fait la part belle à plus de tchatche (comment ca, mon commentaire est trop long ?)
      La difficulté d'évaluer le coût de ce que l'on achète est par contre du même ordre !
    • Antoine B :
      ​Pas vraiment convaincu par ce jeu qui promet Impérial mais n'en arrive pas à la hauteur.

      Je pense que le fait qu'aucune des six compagnies n'ait jamais changé de main sur toute la durée de la partie est révélateur : chacun gère tranquillement "sa" compagnie, et celui qui combine le mieux gestion de sa compagnie et remplissage de son portefeuille personnel l'emporte. À aucun moment on ne craint vraiment de perdre le contrôle de sa compagnie et de laisser un autre joueur profiter des efforts qu'on a fournis.

      Au niveau de la qualité du matériel, les pièces de 10$, 50$ et 100$ sont très difficiles à distinguer, l'éditeur aurait quand même pu faire un effort.
  • Inis
    • Inis (2016)
    • Christian Martinez
    • Matagot
    • 3 joueurs
    Durée :

    Les notes :

    • Johannes : 7
    • Yoann : 8
    • Rémi B. : 7.5

    Les commentaires :

  • Lorenzo le Magnifique
    Durée : 3h

    Les notes :

    • Daniel : 8
    • Bruno : 8
    • Muriel : 8
    • Victor : 8

    Les commentaires :

  • Noria
    • Noria (2017)
    • Sophia Wagner
    • Pegasus Spiele
    • 4 joueurs
    Durée : 2h

    Les notes :

    • Manu : 7
    • Even : 7.5
    • Gabriel : 8
    • Michel : 8.5

    Les commentaires :

    • Gabriel :
      A la fois assez rapide et touffu : plein de choses à faire : un mécanisme assez original avec la roue : ça donne envie d'y rejouer, rien que pour ne pas refaire les même erreurs, et vérifier que l'expérience n'amène pas une uniformisation des roues.
    • Michel :
      ​Noria, ça tourne ! (elle était facile).

      Le jeu, dont les règles sont assimilées en deux-trois tours, repose sur 3 mécaniques principales, au moins dans une première phase du jeu :
      - La construction d'une base de production (ressources de base ou manufacturées),
      - L'optimisation de ses roues d'actions (un mécanisme proche du deck building mais avec 3 decks), qui tournent, qui tournent,
      - Le choix du scoring : Par un système malin de cube activés ou retirés du jeu, on peut choisir quel est le projet, associé à un type de ressource, qui permettra le meilleur scoring à la fin. Projets communs sur lesquels tout le monde pourra investir, bien entendu, ce qui génère une sorte de course sur la fin de la partie.

      En fin de partie, on passe "naturellement" à une deuxième phase, de production / montée dans les projets, pour scorer du mieux que l'on peut en fonction des choix plus ou moins bien pensés que l'on a fait (que l'on a pu faire) dans la première phase.
      Bref, pas mal de couinage, et ça, c'est bon. Entendre Even dire dès le premier tour "ça va mal se passer", c'est du bonheur.

      En fin de partie, on a passé un bon quart d'heure à discuter sur les différentes options de jeu. Il y a un gout de reviens-y, pour ne pas faire les mêmes erreurs et construire enfin cette roue idéale, super-optimisée, qui marchera quelle que soit la configuration du scoring ou de sa base de construction.

      Bref, je reproposerai ce jeu sous peu. ;) 
  • Paper Tales
    • Paper Tales (2017)
    • Masato Uesugi
    • Catch up games
    • 4 joueurs
    Durée : 1h

    Les notes :

    • Raphaël : 7
    • Rémi B. : 8
    • Estéban : 7
    • Pierre : 9

    Les commentaires :

  • Race for the Galaxy
    Durée :

    Les notes :

    • Yoann : 9
    • Johannes : 8
    • Ben : 10

    Les commentaires :

    • Ben :
      Hop, un petit race au passage.
      Sans la 3ème extension, mais avec des stratégie différentes. Le rush dev de Johannes a failli fonctionner mais c'était sans compter que j'ai tiré toutes les bonnes cartes alien qui allaient bien.​
  • Upon a Salty Ocean
    Durée : 2h

    Les notes :

    • Rémi B. : 6.5
    • Manu : 8
    • Gabriel : 7
    • Antoine B : 3.5

    Les commentaires :

    • Antoine B :
      ​Depuis le temps que Manu me tanne pour qu'on refasse un Salty Ocean... Ben c'est aussi mauvais que dans mon souvenir : le mécanisme d'endettement qui avantage le plus endetté-mais-encore-solvable pousse tout le monde à jouer au con, on spécule sur des poissons pour couler ceux qui en ont pêché plutôt que pour vraiment gagner sur la spéculation, et le gameplay au tour 1 est le même qu'au tour 5.
  • Wendake
    • Wendake (2017)
    • Danilo Sabia
    • Placentia Games
    • 4 joueurs
    Durée : 2h

    Les notes :

    • Yannick : 7
    • ReiXou : 6.5
    • Koré : 6.5
    • Rémi : 8

    Les commentaires :

    • Rémi :
      ​Deuxième partie pour moi de ce gros jeu de gestion avec pas mal de possibilités d'actions en particulier avec les cartes progrès qui apportent toutes un bonus conséquent dans la partie.

      Certains d'entre nous se sont avérés relativement belliqueux ce qui en a fait couiner d'autres à raison. J'ai plutôt joué la carte du partage des territoires la plupart du temps et ça m'a plutôt bien bénéficié. Les cartes masques m'ont bien aidé avec un tirage favorable qui m'a permis de faire de belles combos.

      J'apprécie beaucoup le fait de ne marquer des points de victoire que sur les 4 pistes de points, et c'est tout. On n'a pas plein de sources de points de victoire de partout qu'on n'arrive pas à anticiper. Ici, les manières de gagner des points sont claires et il suffit d'aller choisir où il est le plus opportun de gagner les points.

      Le jeu est peut être un peu lourd vers la fin de la partie mais avec un vrai plaisir à tenter d'optimiser quelle piste avancer pour marquer des points. En effet, on marque les point de seulement deux pistes sur quatre, les pistes étant associées deux par deux et on ne retient que la moins avancée des deux pour marquer les Pdv.

      très sympa dans son thème, j'y rejouerai volontiers.
  • Yokohama
    • Yokohama (2016)
    • Hisashi Hayashi
    • DLP Games
    • 4 joueurs
    Durée : 2h15

    Les notes :

    • Tanguy : 8
    • Eymeric : 7.5
    • Eric : 8
    • Ben : 8

    Les commentaires :

    • Eric :
      Excellente découverte que ce Yokohama !! La mise en place du jeu m'avait laissé un peu septique ​malgré une explication de jeu bien faite.
      En fait, des le premier tour, j'ai accroché. Jeu de placement ouvrier bien malin avec surement des parties renouvelées.
      Yokohama, ca fait  mal aux yeux mais du bien au moral.
      Merci Ben pour cette découverte, en plus, et c'est bien ton style, tu t'es débrouillé pour être à la ramasse au score et finir bon dernier, tout ceci pour nous motiver.

      Et en plus, cela me fait plaisir de revoir la page de JES.
    • Ben :
      ​Sympa mais pas évident du tout. Il faut anticiper les actions à venir et bien les préparer.
      En tout cas c'est impressionnant parce que la table de jeu pique fort les yeux mais qu'au final les règles sont assez simple.
      En plus ça m'a vraiment fait plaisir de laisser gagner les autres :)

A noter :

© 2017 Jeux en Société - Contact - Jouer à 1024