Messages+

Jeux en Société

Soirée du 5 octobre 2018

Pour laisser une note et un commentaire sur une partie à laquelle vous avez participé, cliquez sur le bouton "Ajouter un joueur" correspondant.
Pour modifier ou supprimer une note, un commentaire ou une durée, placez votre curseur sur l'élément correspondant et cliquez sur pour éditer ou pour supprimer.

Joueurs présents (11) :

Arthur, Jeremy, Michel, Nicolas F., Jean, Lucie, Vincent F., Antoine, Gabriel, Gerome, Raphaël

Parties jouées :

Trickerion x1, Civilization x1, Imperial Settlers x1, Les Cités perdues x1, Medici : The card game x1

Barême de notation (afficher) :

Pour les notes sur les jeux, nous utilisons l'échelle établie par Boardgame Geek, qui se base pricipalement sur l'envie de rejouer.

  • 10 - Exceptionnel. J'ai toujours envie d'y jouer et je m'attends à ce que ça ne change jamais.
  • 9 - Jeu excellent. Toujours envie d'y jouer.
  • 8 - Très bon jeu. J'aime y jouer. Je le suggérerai probablement et ne refuserai jamais d'y jouer.
  • 7 - Bon jeu, normalement OK pour y jouer.
  • 6 - Jeu OK, au moins amusant ou stimulant. J'y jouerai sporadiquement si je suis d'humeur.
  • 5 - Jeu moyen, un peu ennuyeux, à prendre ou à laisser.
  • 4 - Pas si bon. Je n'accroche pas mais pourrait être persuadé d'y jouer en certaines occasions.
  • 3 - Je n'y rejouerai probablement jamais bien que je puisse y être forcé. Mauvais.
  • 2 - Jeu extrêmement ennuyeux, je n'y rejouerai jamais.
  • 1 - Défie toute notion de "jeu". De mon vivant, vous ne me verrez pas y rejouer. Clairement nul.
  • Civilization
    • Civilization (2010)
    • Kevin Wilson
    • Fantasy Flight Games
    • 4 joueurs
    Durée : 4h30

    Les notes :

    • Nicolas F. : 7
    • Jeremy : 7
    • Arthur : 10
    • Michel : 9

    Les commentaires :

    • Michel :
      ​Les cannons japonais ont tonné au-dessus des cités barbares françaises et aztèques et, ont combattu vaillamment les scientifiques mongols.
      Trois débutants à la table ce soir sur ce jeu.
      Aucun ne s'est lancé dans la culture ("ça ne sert à rien"). Que des barbares, je vous dis. Arthur (mongol) se focalise sur la puissance militaire, et ça lui permet d'être la première puissance scientifique en copiant les technologies des ennemis vaincus.
      Je dois arrêter ma stratégie Culture, que j'ai mis trop de temps à mettre en place (pas d'encens sur la tuile de départ pour le Japonais), pour basculer sur la guerre aussi. Fini le pacifisme, bienvenue à la Tradition Militaire !
      Japonais et Mongols lorgnent avec insistance sur un Mexico sans défense. Une course à l'armement s'engage. Les mongols développent l'aviation, les japonais la bombe atomique (sic), alors que Français et Aztèques en sont encore aux chevaliers en armure.
      La victoire d'Arthur est proche. Surtout que l'armée mexicaine a fini par construire la Grande Muraille de Téotihucan (!?!). Je ne m'en sors que grâce à un leader militaire qui me permet d'être premier joueur au dernier tour, pour prendre Paris sous le nez de Gengis Khan. ;)
  • Imperial Settlers
    Durée : 1h30

    Les notes :

    • Jean : 5
    • Lucie : 6
    • Vincent F. : 7

    Les commentaires :

    • Vincent F. :
      ​Faut-il décrire le jeu et ses mécaniques ? Il est sorti il y a 4 ans, mais au rythme des sorties, il aurait pu finir oublier dans l'amas de nouvelles boîtes éditées (à chaque salon Spiel d'Essen par exemple). Mais l'éditeur polonais Portal à tenu à faire vivre le jeu en sortant régulièrement des extensions. Et il a, pour l'instant, été suivi par EDGE pour sortir des versions françaises. Ce jeu de cartes et de gestion de main (quand et comment jouer ses cartes) disposent d'un bel atout : chaque joueur a son paquet de cartes de faction que l'on mixe avec des cartes communes. Par ailleurs, le tout est édité avec chatoyance (illustrations des cartes et ressources figuratives).

      Alors je ressors ma boîte de temps en temps et l'ai amené au club ce soir. Pour cette fois, les Romains de Jean affrontent les Barbares de Lucie et mes Égyptiens. Je n'avais pas encore joué avec cette faction... et j'ai mis du temps à comprendre comment développer ce peuple. Par ailleurs, les Romains de Jean ont déployé des Espions au premier tour qui ont perturbé mes Affaires : afin de ne pas trop l'avantager, mes Egyptiens ne feront plus Affaires... J'ai mis du temps à trouver le moyen de remettre mon moteur en route ; un peu trop pour empêcher les Romains de dominer la partie.

      Il y a des cartes de partout dans ce jeu ; il y en a tant, qu'à la fin, elles s'étalent partout sur la table... Alors bien sûr, on peut incriminer un tirage de cartes trop (dés-)avantageux pour l'un ou l'autre, mais c'est le lot de ce genre de jeu : il faut jouer avec sa main et l'optimiser. Il faudra que j'essaie les factions des extensions... et je m'en réjouis.
  • Les Cités perdues
    Durée : 18mn

    Les notes :

    • Gabriel : 6
    • Antoine : 6.5

    Les commentaires :

    • Antoine :
      Ça reste efficace pour un petit jeu de fin de soirée.
  • Medici : The card game
    Durée : 15mn

    Les notes :

    • Jean : 6
    • Lucie : 6
    • Vincent F. : 6

    Les commentaires :

    • Vincent F. :
      ​Dans cette déclinaison de son vieux jeu d'enchères Medici, Herr Knizia fait reposer ce jeu de collection sur une mécanique de Stop ou Encore.

      A son tour, on peut révéler jusqu'à trois cartes. On est obligé de prendre la dernière qu'on a révélé, et on peut également prendre les deux précédentes. Chaque carte représente une marchandise parmi 5 (jusqu'à 2 marchandises du même type sur une carte) et une valeur (de 0 à 7). Une fois qu'un joueur a collecté 5 cartes, on termine le tour et on décompte en deux temps selon un système de majorités :
      - pour la somme des valeurs (30 points au premier, 15 au second)
      - pour le nombre de chaque type de marchandises collectées (10 points au premier, 5 au second)

      On répète cela trois fois en conservant ses marchandises d'une manche à l'autre. A la fin, celui qui a le plus de points remporte la partie.

      Une partie ne dure pas plus de 15 minutes. Sur les deux parties que nous avons joué, avoir la plus grande somme à la fin de chaque manche m'a semblé plus fort que d'avoir la majorité de marchandises. C'est pas révolutionnaire (c'est du recyclage Knizien), mais ce n'est pas désagréable pour terminer une soirée.
  • Trickerion
    • Trickerion (2015)
    • Richard Amann, Viktor Peter
    • Mindclash Game
    • 4 joueurs
    Durée : 3h15

    Les notes :

    • Raphaël : 7
    • Gerome : 8.5
    • Gabriel : 8.5
    • Antoine : 8

    Les commentaires :

    • Antoine :
      ​J'ai tenté une combinaison d'école de magie et de personnage de départ qui avait l'air compliquée. Effectivement c'était trop compliqué, j'aurais probablement du renoncer à un de mes tours de magie pour m'en sortir un peu mieux, mais dans ce cas ça aurait juste été une version sous-optimisée de la même école avec un personnage différent...

      Belle partie de Gérôme, qui lui a démarré avec une bonne combinaison (que j'avais joué à ma dernière partie, d'ailleurs). Final au coude-à-coude avec Gabriel, qui a vraiment bien joué son investissement dans une carte spéciale acquise tour 1 et jouée tour 7. Raphaël a nettement plus galéré, la prochaine fois je tenterai son départ pour voir si je m'en sors mieux =)

A noter :

© 2017 Jeux en Société - Contact - Jouer à 2048