Messages+

Jeux en Société

Soirée du 1 mai 2018

Pour laisser une note et un commentaire sur une partie à laquelle vous avez participé, cliquez sur le bouton "Ajouter un joueur" correspondant.
Pour modifier ou supprimer une note, un commentaire ou une durée, placez votre curseur sur l'élément correspondant et cliquez sur pour éditer ou pour supprimer.

Joueurs présents (12) :

Dom B., Jonathan, Raphaêl, Ben, Even, Manu, ReiXou, Antoine, Marion, Michel, Rémi, Rémi B.

Parties jouées :

Feudum x1, Dungeon Petz x1, Les Princes de Florence x1

Barême de notation (afficher) :

Pour les notes sur les jeux, nous utilisons l'échelle établie par Boardgame Geek, qui se base pricipalement sur l'envie de rejouer.

  • 10 - Exceptionnel. J'ai toujours envie d'y jouer et je m'attends à ce que ça ne change jamais.
  • 9 - Jeu excellent. Toujours envie d'y jouer.
  • 8 - Très bon jeu. J'aime y jouer. Je le suggérerai probablement et ne refuserai jamais d'y jouer.
  • 7 - Bon jeu, normalement OK pour y jouer.
  • 6 - Jeu OK, au moins amusant ou stimulant. J'y jouerai sporadiquement si je suis d'humeur.
  • 5 - Jeu moyen, un peu ennuyeux, à prendre ou à laisser.
  • 4 - Pas si bon. Je n'accroche pas mais pourrait être persuadé d'y jouer en certaines occasions.
  • 3 - Je n'y rejouerai probablement jamais bien que je puisse y être forcé. Mauvais.
  • 2 - Jeu extrêmement ennuyeux, je n'y rejouerai jamais.
  • 1 - Défie toute notion de "jeu". De mon vivant, vous ne me verrez pas y rejouer. Clairement nul.
  • Dungeon Petz
    • Dungeon Petz (2011)
    • Vlaada Chvátil
    • Czech games edition
    • 3 joueurs
    Durée : 2h30

    Les notes :

    • Jonathan : 9
    • Raphaêl : 8
    • Dom B. : 9

    Les commentaires :

    • Dom B. :
      La gestion d'une ménagerie de monstres, avec un thème bien rigolo, plutôt bien intégré et un jeu pas très compliqué au final malgré quand même quelques règles à assimiler.

      Pas de surprises, avec quelques parties au compteur j'ai laissé Jonathan et Raphael se disputer la deuxième place.​ Mais ils ont fait une bonne partie, car on peut bien se ramasser à Dungeon Petz, contrairement à d'autres jeux.
  • Feudum
    • Feudum (2018)
    • Mark Swanson
    • Odd Bird Games
    • 4 joueurs
    Durée : 2h15

    Les notes :

    • Ben : 8.5
    • Even : 7
    • ReiXou : 4
    • Manu : 5

    Les commentaires :

    • Ben :
      ​Un pur jeu issue de Kickstarter :
      - Du matos de folie, à foison avec des trucs en double
      - Des règles pas épuré du tout, avec des points de règle dans tous les sens
      - Du gros thème
      - Plein d'extensions auquel je ne jouerai jamais.

      1 semaine à décortiquer les règles. L'explication fut très très longue et on est pas loin d'un des jeux les plus compliqué auquel j'ai pu joué.
      Bref, la partie a commencé à 22h00...
      Mais pour le coup, la partie n'est pas si longue.

      Mis à part ça, j'ai vraiment accroché.
      On se ballade sur une carte, on prend possession de lieu, on se bagarre, on influence.
      Ensuite on rentre dans des guildes pour faire les puissantes action de guildes.

      Globalement, j'y ai repensé et j'ai plein de trucs que je veux tester, et j'ai carrément pas fait le tour des actions. Il y en a plusieurs que je n'ai pas faites.

      Un bon et beau jeu. Exigeant.

    • Even :
      ​Je ne suis pas d'accord pour dire que c'est le jeu le plus compliqué (et puis je trouve ça moche). Ce qui ajoute à la complexité c'est la difficulté a lire et assimiler les très nombreux pictos pas toujours très compréhensibles. en plus, comme une partie du jeu se joue autour de majorités, cela aurait été plus simple si ces dernières étaient plus facilement lisibles.
      Mais d'un autre côté si on enlevait tout cela, ne perdrait-on pas en originalité?
      En tout cas 2h15 de partie, ce n'est pas si long et maintenant que les règles sont assimilés, il ne reste plus qu'à retenter l'expérience
    • ReiXou :
      ​Bizarrement en y repensant j'ai plutot envie de rejouer mais Feudum fait beaucoup de choses pour être injouable.
      Indice : la profusion d'aide de jeux fan made présentes sur BGG.
      Bref, beaucoup de mécanismes, des idées vraiment pas mal mais en y jouant c'est vraiment la galère car malgré les tres bonnes explications de Benoit je me suis senti noyé tout du long de la partie avec plein de trucs pas intuitifs du tout.

      Je pense qu'il y a un bon jeu là dessous, pour un public exigeant mais qu'un bon gros travail de développement et d'efforts sur l'iconographie aurait vraiment amélioré l'expérience de jeu qui pour le coup n'était pas top.
    • Manu :
      C'est sûr que le jeu est joli, mais par contre qu'est-ce qu'il n'est pas lisible!! Mais ca fait peut-être parti du thème de se perdre pendant ses conquêtes de territoires et de fiefs...
      Par contre ca valait le coup de jouer rien que voir Reixou se décomposer au fur et à mesure de l'explication: "Pourquoi j'ai dit oui..."
  • Les Princes de Florence
    Durée : 2h

    Les notes :

    • Marion : 7.5
    • Rémi B. : 8
    • Rémi : 7
    • Antoine : 6
    • Michel : 9

    Les commentaires :

    • Rémi B. :
      ​Je trouve toujours le jeu sympa, mais c'est vrai que j'ai l'impression d'avoir fait le tour des strategies possibles.
    • Rémi :
      ​J'ai bien aimé la partie mais ça devient trop fin comme choix pour être intéressant de mon point de vue. Michel nous explosa largement et après coup c'est évident mais pendant la partie, c'est toujours une question de choix fins de timing. ça montre la richesse des princes de florence et le besoin de s'adapter en permanence mais je préfère la découverte que l'optimisation trop fine.
    • Antoine :
      Michel avec ses six oeuvres nous écrase. D'un autre côté je n'en ai que quatre (contre cinq pour les autres joueurs) et je finis deuxième, donc comme dit Rémi, on est vraiment dans l'optimisation fine...
    • Michel :
      ​Clairement, Princes de Florence est un jeu de programmation. 7 enchères, 14 actions, X oeuvres à obtenir et poser (pour 6 oeuvres, ça bouffe déjà 8 ou 9 actions sur les 14), avec une valeur minimum de 17 au tour 7 (donc il faudra pour les oeuvres du tour 7 le bâtiment, le jardin, la liberté et un saltimbanque ou une carte bonus, ce qui bouffe les autres actions), on peut presque tout calculer à l'avance...
      A part que les œuvres sont obtenues au hasard, et que les copains peuvent gêner aux enchères, si bien que l'on n'obtiendra peut-être pas le saltimbanque ou l'architecte qu'il nous faut, que les oeuvres nécessiteront 2 jardins, 4 bâtiments et 2 libertés ou une tout autre combinaison, ou que la carte prestige obtenue nous orientera vers une stratégie avec plus de bâtiments et moins de jardins, ou l'inverse.
      Du coup, il faudra s'adapter, et la différence se fera sur des trucs très fins.
      Après plus de trente parties, j'aime toujours ce jeu et la tension qu'il procure. Et avec l'extension, qui permet d'obtenir parfois des actions supplémentaires, le jeu devient moins mathématique, ce qui est encore mieux.

A noter :

© 2017 Jeux en Société - Contact - Jouer à 1024